mercredi 1 avril 2015

Arielle Kitio : « Mettre en lumière les sources d’inspiration »

La promotrice de Women success stories nous présente cet évènement dont la 1ère édition s’est déroulée le 28 mars dernier à l’Université de Yaoundé I. Une quinzaine de femmes se distinguant chacune dans son domaine d’activité, a partagé son expérience avec un public constitué en majorité de jeunes filles.

Arielle Kitio, promotrice de Woman success stories
Vous avez organisé la 1ère édition de Woman success stories, en quoi consiste cet évènement et quel est son but?
L'idée directrice de l'évènement Women Success Stories est de convier, dans un espace commun, des femmes travailleuses, tenaces et innovantes qui se démarquent dans le domaine des NTIC comme actrices ou porteuses de changement dans leur contexte social. Durant l'évènement, elles se donnent pour mission de partager leur expérience socio-professionnelle avec un auditoire constituée essentiellement de jeunes (des deux sexes) des établissements secondaires et de jeunes femmes universitaires, professionnelles ou en quête de devenir. Le but est de mettre en lumière des sources d'inspiration et de motivation pour les plus jeunes et inciter davantage de femmes à embrasser une carrière dans le domaine des NTIC. Le remède la femme c'est la femme, ne dit-on pas couramment ?

La 1ère édition de WSS à l'Amphi 250, UYI
Pourquoi avoir organisé cette 1ère édition au sein d'un campus avec comme public des élèves et étudiants?
Nous nous sommes dit qu'inviter les élèves (collégiens et lycéens) à l'université était un premier pas pour susciter chez eux le rêve et l'enthousiasme. 

Qu'est-ce qui vous a motivé à amener des femmes qui se distinguent à partager leur expérience et leur parcours avec les plus jeunes?
J'ai moi-même été touchée par le partage de l'expérience d'une Techwoman 2014 [Techwoman est une initiative du gouvernement américain pour soutenir une nouvelle génération de femmes leaders dans le domaine des sciences, technologies et mathématiques, Ndlr] au parcours très brillant que j'ai rencontrée de façon hasardeuse. L'émotion, la fierté et la dévotion qu'elle incarnait m'ont donné une bonne bouffée de courage, d'audace et de confiance en moi. Suite à cela, je me suis demandé pourquoi attendre le hasard, qu'en est-il de celles (jeunes filles) qui n'étaient pas avec moi ce jour-là ? C'est ainsi qu'est né le concept Women Success Stories, pour provoquer ce genre de rencontres dont les filles (jeunes en général) pourraient bénéficier. En effet, aujourd'hui, je me dis que ce ne sont pas les étoiles qui manquent mais osons-nous lever les yeux, pousser les nuages pour profiter de leur beauté et de leur lumière ?

Selon quels critères s'est fait le choix des intervenantes?
Parmi les Success Stories présentes lors de l’événement, il y en a très peu que je connaissais personnellement avant. J’ai contacté la plupart soit par recommandation d’une source avisée, soit après avoir lu un article sur elle dans un média. Au finish, elles n'ont pas pu être toutes là et ce sera certainement pour les prochaines éditions.

A quand la prochaine édition?
La prochaine édition est prévue pour début septembre 2015, si tout se déroule correctement.

Photo de famille entre le public et les intervenantes.
Quelle est la périodicité de Woman success stories ?
Elle est au moins bi-annuelle, mars et septembre.

Un mot sur l'association WIT qui porte le projet?
WIT (Information Technology for Women and Youth) est une association à but non lucratif dont la mission première est d'appuyer et soutenir les femmes et les jeunes dans leurs activités, leur quotidien en utilisant les technologies de l'information et de la communication. J'en suis la fondatrice. Women Success Stories  est un concept  (qui ne se limite pas à la conférence) que nous avons créé et que nous sommes en train d’implémenter sous le couvert de WIT.

Women success stories, dites-vous, ne se limite pas à la conférence. Quels sont ses autres aspects?
WSS c'est aussi une plateforme électronique d'échanges, partage, conseils entre les Success Stories et notre cible. Cette plateforme sera bientôt disponible sur le web.
Propos recueillis par Stéphanie Dongmo

Les Woman success stories de la première édition :
Alice Tchepannou, DG de la MUFFA
Janet Fofang, Techwoman 2013
Christelle Tayou, Techwoman 2014, IT Teacher
Kely Motue, Risk Manager, Afriland First Bank
Olivia Mvondo, Chef projet Kmerpad
 Mabel Tsanga
Laure Pauline Fotso, Député et Professeur des universités
Andréa Bomo, Fondatrice de Be the Light Productions et My African Chronicles
Anne Akoa, Co-fondatrice de Moshare Magazine
Ashu Gernmaine Besong, Chef du service Maintenance des Réseaux électiques à EDC, TechWoman 2014
Dorothée Danedjo, Techwoman 2014, Best ICT Blog 2013
Mélanie Lontsi, Google Developers Group, Yaoundé Lead
Olivia Mukam, CEO Solutionneurs SARL Harambe-Cameroon
Stéphanie Dongmo, Présidente du Cinéma Numérique Ambulant Cameroun
Tatou Dembele,  DG de TatouDembele et Ivorian Food
Winnie Kitio, Chargée de communication RECEEAC

1 commentaire: